Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Sections
Communiquez sur le portail !
Commentez l'actualité

Commentaires En bas de chaque actualité, ajoutez vos commentaires, coups de gueule, réactions …

Les commentaires sont modérés

 
Vous êtes ici : Accueil Actualités 44 Loire Atlantique;85 Vendée : 6000 emplois saisonniers à pourvoir

44 Loire Atlantique;85 Vendée : 6000 emplois saisonniers à pourvoir

A l’approche des fêtes de fin d’année, les industries agroalimentaires et la plupart des formes de commerce doivent faire face à un pic d’activité lié à leurs préparatifs. Aussi, ces activités doivent-elles recourir à de la main-d’œuvre saisonnière : jusqu’à 6 000 salariés au cours du mois en Loire-Atlantique.

Emplois saisonniers en Loire-Atlantique et en Vendée :

des offres variées d’avril à décembre


Un cycle de travaux saisonniers d’avril à décembre en Loire-Atlantique

Mais le mois de décembre n’est pas celui où les offres d’emplois saisonnières sont les plus nombreuses. En Loire-Atlantique, les besoins en travailleurs saisonniers se succèdent dans des secteurs d’activité très diversifiés d’avril à décembre. En Vendée, le besoin de saisonniers est en revanche concentré dans les activités touristiques estivales présentes sur le littoral. Dans ces deux départements, 53 000 emplois saisonniers ont été offerts tout au long de l’année 2007. 

Les Pays de la Loire, 4e région française pour l’emploi saisonnier

Sur l’ensemble des Pays de la Loire, l’emploi saisonnier est particulièrement développé et diversifié. Des emplois sont proposés dans de nombreux domaines : maraîchage, cueillette du muguet, commerces (soldes, périodes des fêtes de fin d’année, estivants sur le littoral), hôtellerie, campings, restauration, nettoyage, construction… La région fait partie des cinq régions de France métropolitaine embauchant le plus de saisonniers pour faire face à un surcroît d’activité temporaire.

Deux formes spécifiques d’emploi saisonnier et un profil bien particulier

La grande majorité des travailleurs saisonniers sont recrutés en contrat à durée déterminée (CDD). Cependant, afin d’assurer la continuité du service ou faire face à un pic d’activité, certains secteurs recrutent des intérimaires, que ce soit en complément de salariés en CDD (le commerce de détail, les industries agroalimentaires) ou de façon exclusive (l’industrie, la construction, le commerce de gros et les transports une partie de l’été). Le saisonnier est généralement jeune (moins de 25 ans), ouvrier ou employé et rémunéré au Smic. Les femmes sont majoritaires dans la plupart des secteurs employeurs de main-d’œuvre saisonnière.

Recrutement essentiellement local en Loire-Atlantique, plus ouvert en Vendée

En Loire-Atlantique, le recrutement de saisonniers se fait localement dans la grande majorité des cas. En Vendée, les activités saisonnières font appel à beaucoup plus de main-d’œuvre provenant d’autres territoires, car les besoins en saisonniers sont nombreux relativement à la main-d’œuvre disponible au niveau local.

Des durées de contrats et poursuites d’activité très variables selon les secteurs

La majorité des contrats sont très courts dans l’agriculture, l’industrie, la construction et dans les activités associatives, récréatives, culturelles et sportives : 1 mois voire 15 jours maximum. Ils peuvent être beaucoup plus longs en revanche dans l’hôtellerie-restauration et le commerce (jusqu’à 6 mois).

En Loire-Atlantique, seulement 27 % des saisonniers avaient un emploi deux mois avant le début de la saison considérée, que ce soit dans l’activité saisonnière concernée ou toute autre activité. Ils sont à peine plus nombreux à être en emploi deux mois après la fin de la saison : 35 %.

 

Ajouter un commentaire

Le format attendu est le texte simple. Les URLs seront transformées en liens.

(Requis)
Veuillez indiquer votre nom.
(Requis)
(Requis)
(Requis)
Enter the word